L'impact écologique d'internet

source "ça m'intéresse"

Img 20160513 0003Img 20160513 0003 (1023.68 Ko)

L’impact écologique d’internet

 

La facture écologique d’internet n’a rien de virtuel. Surfer sur la toile nécessite des réseaux, des data-centers

(ces bâtiments de stockage de milliers de serveurs) des ordinateurs , des téléphones et des tablettes,qu’il faut fabriquer, puis alimenter.)

Une recherche sur Google dégagerait par exemple 0.2 gr de CO2. Un chiffre à multiplier par les 2 millions de requêtes

effectuées par minute dans le monde …….

Quelques chiffres:

949 recherches par an et par personne, cest la moyenne d’un internaute français.

Au total, celà équivaut à 1,5 milions de Km parcourus en voiture (soit 287 600 tonnes de CO2

Un data center de 10 000 m2 consomme autant d’électricité qu’une ville de 50 000 habitants

et il y en a 3816 répartis dans le monde ! 

Les populations mondiales sur le WEB :

an 2 000 : 8 %   2015 : 43%  2030: 70%

Taper directement l’adresse d’un site ou y accéder par “ses favoris” permet de diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre.

100 salariés envoyant tous les jours 33 mails de 1 MO à 2 destinataires génèrent annuellement autant de CO2 qu’un trajet de 1000 KM en voture

L’impact énergétique d’un mail avec une vpièce jointe de 1 MO est de 25 Wh, la même dépense qu’une ampoule basse consommation allumée pendant 2 heures

 

L’empreinte carbonne annuelle d’internet représente l’équivalent de l’ensemble des vols de l’aviation civile mondiale

(source ça m’intéresse”)

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 13/05/2016

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×