Le nuage de Google

Le formidable pari de Google

Le nuage de Google1062840-clipart-social-networking-people-connected-3-royalty-free-illustration-1.jpg

Toute la stratégie de Google et l'approche du nuage est basé sur l'avenir, et non l'Internet tel qu'il est aujourd'hui. Google fait le pari que le monde aura ,à faible coût, un accès Internet ubiquitaire dans un avenir pas trop lointain, y compris les connexions de fibres optiques dans les bureaux et les maisons et un système ultra-rapide haut débit mobile dans presque tous les coins et recoins de la planète.
Il construit son nuage pour ce monde, et il espère qu'au moment où il a sa multitude d'applications en cours d'exécution et raffinés comme sur des roulettes, utilisables à pleine puissance dès que le haut débit sera partout. C'est absolument nécessaire, puisque toutes les applications Google sont dépendant de connexion et toutes les données sont stockées sur les serveurs de Google (( 900 000) dans le nuage. Vous devez être en ligne pour profiter d'un grand nombre des meilleures fonctionnalités, comme l'édition simultanée de Google Docs où vous pouvez voir vos collaborateurs (professionnels ou familiers) exécuter des  retouches en temps réel.
J'aime l'optimisme de Google à propos de l'avenir du haut débit, mais il ne va pas se passer comme par magie uniquement sur son propre développement,  uniquement basé sur les forces du marché libre. Il ya trop d'endroits  dans le monde où il n'est tout simplement pas rentable financièrement pour déployer un accès haute vitesse, et probablement ne le sera jamais. Pour que la vision de Google puisse venir à la lumière, il y aura besoin d'une plus grande concurrence sur les gros marchés et l’avènement de partenariats public-privé dans les petits marchés.
Google a commencé à envisager de faire des applications critiques disponibles en ligne, en particulier pour les Chromebooks. La compagnie a déjà pris une petite évolution  dans cette direction avec Google Gears . Toutefois, le fait que l'accès hors ligne est une réflexion après coup, et non une composante intrinsèque de la solution de Google,  vous indique les recherches dans ce domaine qui doit tenir compte des différents cas de figures :  déconnecté, locales dans un esprit de synchronisation sur la liste prioritaire de l'entreprise.google-web-07-640x400.jpg


Le Cloud Computing est généralement utilisé par les entreprises, mais la firme de Moutain View nous promet pour le deuxième semestre 2010, un nuage accessible aux particuliers. Google décide d’aller plus loin encore que l’initial navigateur Chrome, et nous prépare le premier système d’exploitation natif Cloud.

Extensibilité et instantanéité

Petit rappel : le Cloud Computing (ou encore l’informatique dans les nuages, en français) permet d’avoir recours à des données et à des méthodes de calcul via des serveurs externes. Surtout utilisé par les grandes entreprises, l’informatique dématérialisée connaît deux gros avantages : l’extensibilité et l’instantanéité. Autrement dit, une entreprise peut stocker (ou supprimer) des données autant qu’elle le souhaite, selon ses besoins. Autre point, elle n’utilise ces serveurs que lorsqu’elle en a besoin ; c’est le principe de l’interrupteur électrique.
Conclusion, en n’étant pas propriétaires de leurs serveurs mais avec une très bonne connexion Internet, l’outsourcing permet aux entreprises de réduire considérablement leurs coûts.

x-26bc-diaporama-1.jpgDes organisations – appelées datacenters – se sont spécialisées dans le cloud computing, et offrent la possibilité aux entreprises de louer des serveurs virtuels. Amazon EC2 fait figure de précurseur, mais il en existe bien d’autres : Microsoft Azure, Google App Engine, ou encore OVH qui vient tout juste de se lancer.

Le Cloud Computing accessible aux particuliers

Google se démarque aujourd’hui avec son projet de nuage pour les particuliers. Parti du principe que les systèmes d’exploitation ont été créés à une époque où Internet n’existait pas, Google décide de re-penser son Google Chrome dans une logique de cloud computing. Baptisé Chrome OS (Chrome Operating System), il sera disponible pour les consommateurs avant fin 2010. Ce nouveau projet, d’abord adapté aux netbooks puis aux ordinateurs de bureau et ordinateurs portables, répond largement aux demandes des consommateurs.

Simplicité et rapidité

Ce qu’ils souhaitent, c’est avant tout une utilisation simple, rapide et sûre. Avec ce nouveau système d’exploitation, les consommateurs auront simplement accès à un navigateur web : il n’y aura plus aucun fichier à enregistrer sur son disque dur, plus aucune application à installer et plus aucun logiciel à configurer. Pour avoir accès à ses informations et outils personnels, il suffira de se connecter sur son compte personnel.
Quels sont les avantages ? Demain, nous n’aurons plus le soucis d’une mémoire saturée, ni la crainte d’un disque dur qui lâche. Nous aurons accès à toutes nos données – documents divers, photos, vidéos, jeux, applications, logiciels – de n’importe quel ordinateur, de n’importe quel pays. Concrètement, comment ça marche ? Nous allumerons notre poste, comme nous l’avons toujours fait. Sauf qu’il n’y aura pas d’étape intermédiaire entre le démarrage de l’ordinateur et le lancement du navigateur Chrome OS. La connexion Internet se mettra en route automatiquement, nous nous loguerons, et nous récupérerons immédiatement tout notre espace personnel, constitué sous forme d’onglets. (connecté en 7 secondes)

Et la sécurité dans tout ça ?

google2-640x400-1.jpgNos informations personnelles et/ou professionnelles, stockées quelque part dans les nuages, seront entièrement protégées… quoi que le Cloud Computing – et d’un point de vue plus précis, Google – commence à poser quelques interrogations en terme de sécurité. En effet, la principale critique de l’informatique dématérialisé porte sur le possible manque de sécurité et de confidentialité.
Que se passerait-il si un opérateur spécialisé dans le « Cloud Storage » venait à faire faillite ? Les entreprises y ayant hébergées leurs données informatiques pourraient alors tout perdre du jour au lendemain. Un tel scénario n’est pas envisageable pour Google, mais on se pose néanmoins la question de l’utilisation possible de nos informations personnelles à des fins commerciales. On sait déjà que Google est capable de tracer nos comportements et nos habitudes de consommation de l’Internet grâce aux services qu’il nous offre. Avec Chrome OS, Google a peut-être trouvé un moyen d’établir des profils encore plus précis de ses consommateurs.
La grande question reste : que se passe t-il dans les nuages de l’informatique dématérialisé ? Si les entreprises qui ont recours au Cloud Computing se posent la question, les particuliers peuvent eux aussi s’interroger. La notion de propriété est remise en cause, et le risque d’intrusion n’est pas négligeable.
Google respectera t-il notre vie privée ? La technologie du Cloud Computing n’en est qu’à ses débuts, et avant d’être entièrement sûre, elle devra subir des tests. On peut déjà s’attendre à des optimisations qui permettront de protéger au mieux les utilisateurs, et ainsi leur garantir la confidentialité de leurs informations personnelles.Auteur : Audrey Ramponarton6107-3f4a1.jpg


Ce concept nécessite de formidables investissements tant en locaux qu’en matériels, mais aussi en personnels spécialisés.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 01/12/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×