Après la fresque médiévale : une fontaine

pict0486.jpg

Année scolaire 2003/2004

Cet article fait suite à celui intitulé « Taille de pierre au collège ».

Fort de cette première expérience, Mme Anglument, professeur d’art plastique, me fait part de son intention de renouveler cette expérience et, cette fois de réaliser une fontaine monumentale, qui servirait à la fois de décor, mais aussi de point d’eau pour le jardin médiéval. Ce jardin dessiné et mis en chantier par une autre classe, s’étale le long de la Dive, au pied du réfectoire des moines de l’abbaye de Valence.atelier-10-24-01.jpg

Après cogitation, le projet se définit ainsi : Largeur 2 m Hauteur 2m avec un bassin de rétention d’eau. 

Soucieux de s’ancrer dans l’esprit du lieux et de son authenticité, pour sa forme, on prendra comme modèle un encadrement de porte existante dans l’ancienne hostellerie et pour motif central, celui d’une clef de voûte de l’ancienne église abbatiale. Considérant que les élèves ayant participé à « la fresque » ont déjà une expérience en la matière et, souhaitant que les élèves qui s’inscrivent dans le projet fassent une démarche volontariste, Mme Anglument le présente aux élèves ayant participé à la réalisation de la fresque en 2002 et demande qui souhaite participer. Surprise, l’équipe sera composée de 13 filles et d’un garçon. En fonction du nombre de participants, je réalise le calpinage des pierres, en divisant l’ensemble par 14, chacun devant réaliser un 14ème de l’ouvrage. Compte tenu du plan projeté, certaines pierres brutes dépasseront les 100 Kgs.

Comme l’année d’avant, nous utilisons le même local et grâce à la bonne volonté de Mr Collas, père d’une élève et de son engin de levage, le chantier est approvisionné par les agents des services techniques de la communauté de commune de Couhé.

Après numérotage des pierres, traçage à partir d’un gabarit à l’échelle 1, délimitation du « trait de profondeur » qui donnera l’épaisseur du relief, les élèves se mettent à atelier-fontaine-1jpg.jpgl’œuvre.

Le chantier démarre en Novembre à raison de 2h un vendredi sur 2. 12 séances seront nécessaires pour la réalisation. Fort de leur expérience précédente, l’atelier se déroule dans de bonnes conditions, dans le tintamarre des massettes sur les ciseaux, les éclats de pierre volent et jonchent le plancher.

Au fil des séances les pierres brutes prennent forme en suivant le tracé du plan. Puis vient la phase « sculpture » plus délicate, demandant de l’attention et de la minutie. Le groupe prend conscience de sa participation à une œuvre collective, chacun étant acteur d’un projetambitieux, chacun se sentant responsable, par son travail, de la qualité de l’ensemble.

Une des élèves me dira << Quand je serais grand-mère, j’amènerais mes petits enfants voir notre fontaine>>. Tout se déroule dans une ambiance excellente, certains professeurs venant prêter main forte à l’équipe.

Au mois de juin, chacun ayant terminé « sa pierre », quelle surprise de voir l’ensemble réuni ! Quelle fierté dans le regard des gosses !

Restait à monter l’ouvrage sur le site, André et moi-même nous attellerons à la tâche après que les atelier-fontaine-3jpg.jpgservices techniques de la communauté de commune eussent réalisés la dalle de béton.

Aujourd’hui, bien dans l’axe de l’allée centrale du jardin médiéval, se dresse cet ouvrage signé par 14 jeunes, inscris en 4ème, ne sont pas prêt d’oublier cette année scolaire 2003-2004.

pict0302.jpg

u cours de cette nouvelle année 2004-2005, la même classe qui a accédé à la 3ème, a réalisé un cadran solaire 

sculpture

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×