Choix des fondations

Pourquoi avoir choisi l'option « pieux béton »


Confronté à un dilemme antinomique, chiffrer une maison la moins chère possible tout en étant la plus performante sur le plan « économies d'énergie » nous avons travaillé sur des options répondant à ces deux critères.

Pour ce qui est des fondations, notre questionnement était : quelles options choisir pour répondre à la spécificité de la dalle bois. Cette dalle, de par la rigidité que lui confère les poutres muralières périphériques en lamellé collé, ne nécessite pas un mur porteur et se contente de points d'appuis précisés par le bureau d'étude concepteur de la dalle bois. En fonction des reprises de charges, le BE Rullier a fourni les plans des dalles, positionnant précisément le nombre et l'emplacement des plots béton pour chaque type de maison du chantier de Vendeuvre.

A l'origine de la réflexion, sans tenir compte des contraintes du sol (contraintes qui seront ensuite précisées par le bureau « étude de sol ») le principe de piliers béton a tout de suite émergé. La première étude proposait que ces piliers soient réalisés par les auto-constructeurs. A la réflexion et après discussion avec les professionnels, nous nous sommes orientés vers la réalisation de pieux en béton fibrés, réalisé par une entreprise spécialisée. Le principe constructif est qu'à partir d'une tarière, des trous d'un diamètre à définir, soient creusés jusqu'à rencontrer le sol dur.

Dans cette perspective, Toit par toi, au nom des auto-constructeurs, a demandé un devis à une entreprise spécialisée pour connaître le budget à imputer au titre des fondations. Ce choix était défini comme un gage de bonne réalisation (par des professionnels) d'une sécurité pour les auto-constructeurs qui pourraient faire appel et faire jouer la garantie décennale de l'entreprise en cas de sinistre, une organisation du chantier mieux adaptée car l'entreprise travaillant en semaine pouvaient gérer l'intervention des « toupies béton » ( ces centrales ne livrant pas les week-end) et enfin, le fait de pouvoir démarrer tout de suite par les dalles bois, simplifiait l'organisation mise en place par l'animateur technique.

Le contexte

La mairie de Vendeuvre se faisant pressante pour le démarrage du chantier ( 4 ans de gestation à partir de notre première rencontre avec Mr le Maire), les 6 auto-constructeurs étant enfin réunis, tout était en place pour lancer le chantier. Le choix de l'architecte Thierry Claveau avec mission jusqu'au dépôt du permis de construire ( Ce dernier se substituant à un autre maître d'œuvre consulté qui exigeait 6000€ pour cette même prestation contre 1000€ pour Th) Les permis de construire déposés en mairie le 1er avril 2011, la signature des compromis de vente des terrains chez notaire intervenait le 17 mai.

La Caisse d'épargne, ayant accepté de financer les projets des 6 AC (acceptant les « faibles revenus » et le fait que les AC ne pouvaient produire les documents obligatoires que sont l'assurance décennale et la dommage ouvrage) la signature des dossiers de prêt intervenait le 20 juin.

 



Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×