Aspect social

  • Ø L’aspect social

 « Faire et, en faisant, se faire ! »

Dépassant le seul aspect économique le concept « d’auto-éco-construction collective  accompagnée » apporte  des réponses positives à des principes de base qui ont de moins en moins cours dans notre société :

Solidarité : A condition de leur apporter un accompagnement social et technique approprié, les individus qui s’inscrivent dans l’acte d’autoconstruction, deviennent acteurs de leur insertion sociale et retrouvent une prise concrète sur leur vie quotidienne. La plus-value retirée a des dimensions multiples ; les effets produits peuvent être d’ordre économique, social, civique et culturel et, ces bénéfices sont autant individuels que collectifs. L’autoconstruction accompagnée n’est pas la solution magique  à toutes les difficultés, mais c’est un mode d’intervention possible pour les politiques publiques.

Responsabilité : En s’inscrivant dans une telle démarche, l’individu échappe à l’assistanat  qui prévaut aujourd’hui où les individus attendent tout des collectivités. Décider de sa vie, de son habitât, participer à la construction de son rêve.

Respect : De soi même d’abord en apportant la preuve de sa capacité à prendre son avenir en main, mais aussi des autres avec qui on partage des temps de travail, des temps de doutes, des temps de réussite.

Il n’y a pas de fatalité !

Pour restaurer et consolider la capacité des publics en difficulté à faire par eux même, il faut qu’ils puissent s’appuyer sur un accompagnement technique et social, ça ne s’improvise pas : Il faut mettre en œuvre des méthodes et de la rigueur.

 

 

auto-éco-construction

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×